• Consulter le sujet - Le collège Albert Lougnon de Guillaume réplique !

Le collège Albert Lougnon de Guillaume réplique !

Le collège Albert Lougnon de Guillaume réplique !

Message par BERTHAUT-CLARAC le 24 Novembre 2010 22:23

Bonsoir,
Nous avons reçu ce soir le message de Catherine Decelle et de "l'équipe des 9".
Une nouvelle série de questions pour nos archéologues du bout du monde.
Bonne lecture
Cordialement
Sébastien BC

Bonjour Max Bonjour à toute l'équipe

Ca y est, nous voilà à nouveau suspendus à vos écrits et à vos découvertes. Mais comment faites-vous pour qu'il y ait toujours autant de suspens ???

Cette année, je vous suis avec plusieurs élèves dont un petit groupe avec lequel je travaille au collège Albert Lougnon de Guillaume. Ils suivent vos aventures de prés et je les revois vendredi "gran matin", je me dépêche donc d'envoyer leurs premières questions (du moins celles que Jean-Michel ne nous a pas chippées !),
concernant le journal de bord du 9 au 18 novembre.

L'île ou votre vie sur l'île :
- comment s'appellent les habitants (même s'ils sont temporaires) de Tromelin ?
- comment vous sentez-vous sur cette île ?
- est-ce que vous dormez avec des couvertures ?
- qu'est-ce que ça fait d'être des chercheurs sur une île déserte ?
- si un cyclone arrive, comment vous protégerez-vous ?

Les objets :
- Avez-vous trouvé à quoi servaient les deux sortes de gros clous ?
- Qu'est-ce qu'une chouque ?

Les bâtiments :
- Qu'est-ce que vous entendez par chaos de pierres ? Elles sont toutes dans le désordre ?
- Qu'est-ce que c'est que le beach-rock ? Est-ce que ça pèse lourd ? Comment ont-ils pu le transporter jusqu'à cet endroit de l'île ?

Les animaux de l'île ?
- Avez-vous découvert d'autres animaux inhabituels sur l'île ?

Autre :
- qu'est-ce que c'est la VHF ?
- voyez-vous souvent des bateaux ?
- qu'est-ce que c'est que la couche archéologique sur une île comme Tromelin ?

Voilà pour cette fois.
On vous souhaite bon courage, car il semble que cette mission vous réserve des conditions plus difficiles que d'habitude.
A très bientôt.

Catherine et " l'Equipe des 9 " (c'est le nom qu'ils ont choisi pour communiquer avec vous)

PS : Joyeux anniversaire à Bako !
BERTHAUT-CLARAC
 
Message(s) : 41
Inscription : 23 Avril 2004 13:15

Re: Le collège Albert Lougnon de Guillaume réplique !

Message par BERTHAUT-CLARAC le 25 Novembre 2010 12:23

Réponses aux questions des élèves du collège Albert Lougnon de Guillaume

Catherine, merci de votre intérêt pour nos travaux.
Sachant que tu as un rendez-vous vendredi matin je vais essayer de te répondre rapidement.

L’île.
Les habitant qui son tous temporaires, peuvent être appelés des « tromelinois » ?
La vie sur l’île est agréable : Excellente ambiance entre archéologues et météos, nous sommes logés entre tentes et « case malgache » dans de bonnes conditions, repas variés et de très bonne qualité. En semaine le travail ne nous laisse que peu de loisirs : nous travaillons sur le site environ 6 heures par jours, avec les repas, la sieste d’une heure entre 13 et 14 h, l’extinction des feux à 22h00, et le lever à 6h du matin. Samedi après-midi et dimanche nous sommes libres de parcourir l’île, ce qui est vite fait.
Pas de couvertures, seulement un drap, utile en fin de nuit.
L’île n’est pas particulièrement déserte, mais surtout loin de tout avec la certitude de n’en pas partir avant l’arrivée de l’avion. C’est une vie en conséquence assez simple, les soucis sont différés d’un mois.
Si un cyclone arrive, le bâtiment principal de la station suffira à nous protéger, comme il l’a déjà fait en d’autres occasions.

Les objets
Les deux gros clous (en fait il ne s’agit même plus de clou mais de barre de fer avec une grosse tête. Nous pensons qu’ils ont pu servir d’enclume pour façonner des récipients en cuivre ou en plomb.
Un chouque est une pièce en bois ou métallique comportant deux cerclages jointifs,qui sert à assembler les bas-mâts (comme son nom l’indique, la partie basse d’un mât), avec son prolongement (en général le mât de hune) L’un des cerclages s’adapte sur le haut du bas-mât, et l’autre en bas de mât de hune.

Les bâtiments
Chaos de pierre. C’est la première chose qui apparaît, le sol est jonché de pierres de corail, sans que l’on puisse distinguer s’il s’agit du haut d’un mur ou de pierres qui ont été mises là par hasard. Il nous faut alors essayer de comprendre sans détruire les éléments d’un mur éventuel.
Le « beach rock » est une sorte de ciment qui se forme naturellement en surface, à partir de la poudre de corail, de l’eau douce et du soleil, les plaque mesurent en général 6 à 7 cu d’épaisseur, elle apparaissent en bord de plage où le vent affouille le sol et permet de les récupérer. 9a pèse le même poids q’une pierre normale.

Les animaux
La semaine dernière trois des fouilleurs ont aperçu des chauves-souris, c’est la première fois qu’elles sont signalées, nous cherchons à les apercevoir à nouveau.

Autre
La VHF (en français very high frequency) est une liaison radio ayant une portée suffisante pour servir de communication entre navire ou avion et diverses stations.
Nous avons vu un seul bateau en 2008 (un patrouilleur de la Marine) et un cette année : La curieuse dont nous avons parlé dans le journal.
La couche archéologique qui nous intéresse est la couche de sédiment qui s’est accumulé pendant le séjour des naufragés, elle est très reconnaissable par sa couleur grise qui est un mélange de sable et de cendre provenant des divers foyers entretenus par les naufragés, j’ai-je crois expliqué ce qu’on y trouvait (restes de faune consommée, petits objets, fragments de métal divers).

Je transmet à Bako vos vœux de bon anniverssaire.

Toute l’équipe vous adresse un salut amical.

Max
BERTHAUT-CLARAC
 
Message(s) : 41
Inscription : 23 Avril 2004 13:15


Retour vers Esclaves oubliés - L'Utile - Mission 2010

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité